Ce qu’il s’est passé dans la semaine du 9 au 18 aout ne s’est jamais vu en Kabylie, où les incendies sont fréquents en été. Plus de 50 feux partis quasiment en même temps, au point que certains parmi la population parle d’une « opération concertée » contre la région ; d’autres, qui demandent une enquête internationale, pointent du doigt le pouvoir militaire en place qui, d’après eux, veut détourner l’attention sur les manifestations qui durent depuis 2 ans et demi. Cependant, même si la Kabylie, est la plus touchée d’autres régions dans le nord de l’Algérie ont souffert. Nous reviendrons ultérieurement, plus en détail, sur la question kabyle.

 

– Témoignages :  POUVOIR ASSASSIN VS POUVOIR CIVIL PAS MILITAIRE, ET LA KABYLIE RECONNAÎTRA LES SIENS

  • journal Le Monde :  » Les derniers feux de forêt, qui ont ravagé le nord de l’Algérie durant plus d’une semaine ont été éteints, a annoncé mercredi 18 août la protection civile algérienne. Les sept foyers restants ont été neutralisés par les équipes de la protection civile dans six wilayas (préfectures), selon un communiqué. Les gigantesques incendies, qui avaient débuté le 9 août, ont détruit des dizaines de milliers d’hectares de forêts dans 26 wilayas sur les 58 que compte l’Algérie. Ils ont causé la mort d’au moins 90 personnes, parmi lesquels 33 militaires, selon divers bilans des autorités locales et le ministère de la défense. Les sinistres ont déclenché une vague de solidarité dans toute l’Algérie et dans la diaspora. Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que la plupart des incendies étaient d’origine « criminelle ». Il a fait état de l’arrestation de 22 suspects. » Le 18 aout 21
  • Nordine Aït-Hamouda : « J’ai laissé un village verdoyant et à mon retour (après sa libération) j’ai trouvé chaos et désolation : des hommes sont morts et des arbres brûlés. Jamais je n’ai vu un tel malheur s’abattre sur la Kabylie. Je ne sais pas qui a brûlé ou qui n’a pas brûlé. C’est une catastrophe qu’on va payer très cher », a-t-il affirmé, tout en appelant les kabyles à la solidarité. « J’ai discuté avec des gens et on a l’impression qu’on est en pleine guerre. Une psychose est tombée sur la Kabylie. Il faut qu’on se ressaisisse, qu’on parle entre nous et qu’on soit solidaire », a-t-il appelé. Le < 6 septembre >
  • Faroujja, Kabyle de 49 ans :« Bonjour, ceci est une bouteille à la mer. J’ai publié une pétition en ligne sur « Mes opinions.com » concernant l’injustice vécue par les kabyles. La pétition s’intitule: » main courante/plainte: la KABYLIE agonise « .L’auteur est Passerelle . Aidez-moi à faire entendre la voix (voie) de l’AMOUR. SIGNEZ LA ET PARTAGER LA SI VOUS L’ESTIMEZ LÉGITIME. 🙏. RDV SUR: #MesOpinions.com < extrait > La KABYLIE AGONISE. Stigmatisation, malveillance, intimidation, non assistance à peuple en danger, INCITATION à la haine ethnique… L’aide humanitaire qui lui a été offerte a été refusée, confisquée, soumise à condition ou retardée … Sa faune et sa flore sont calcinées. Ses habitants sont épuisés physiquement et psychologiquement, ce qui peut les rendre immunodépressifs prompts à contracter la moindre bactérie. »
  • Libération (journal) : la Kabylie brûle, la solidarité flamboie, la colère couve….

Le manque d’eau aggravant cette situation dramatique :

Pénurie d'eau