Le site The Remnant participe chaque année à l’organisation du Chapitre USA du pèlerinage international de la Pentecôte (3 jours de marche : Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de Chartre). Ardent défenseur de Benoît XVI, il a publié un article “explosif” (16-07-2021) sur les effets du motu proprio Traditionis Custodes encadrant très strictement la forme extraordinaire du rite romain :

Il y a soixante-seize ans, le 16 juillet 1945, la première bombe atomique explosait dans un désert isolé à 210 miles au sud de Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Aujourd’hui, le 16 juillet 2021, le pape François a largué une bombe atomique sur l’Église catholique qui nuira non seulement à ceux qui « adhèrent  à la tradition liturgique latine » mais à tous ceux qui valorisent la continuité et la cohérence, le respect et la beauté, notre héritage et notre avenir“.

L’image “article explosif” donne une idée de l’ampleur (attendue) des réactions (négatives, ou positives) à Traditionis Custodes. Elles peuvent se mesurer via une recherche Google basée sur ces deux derniers “mots clé”.

En se limitant aux textes écrits en français, les réactions concernent les milieux religieux (ecclésiastiques de tout rang,  et associations de laïcs), culturels (vaticanistes, écrivains, journalistes) qui parlent de dureté, violence, offense (aux “catholiques de la tradition“). Ces termes sont aussi à mettre en parallèle avec le silence du Saint Père quand il s’agit de prêtres niant certains éléments de la foi (Église d’Allemagne), ou ne respectant pas les normes de la célébration de la forme ordinaire du rite. A mettre aussi en parallèle avec ceux de Charité, Miséricorde, si souvent utilisés, ou avec ceux d’affection et respect pour les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays  (§ 253 d’Evangelii Gaudium). Par contre, aucun signe de compassion pour ce qui est «la plus grande souffrance d’enfants entendant leur père dire: “Je préférerais que vous n’existiez pas”» (abbé Jean-Baptiste Moreau, Besançon). D’enfants qui, bien quetrès minoritaires dans l’Église, fournissent aujourd’hui une part croissante des vocations – jusqu’à 25 % en France certaines années.. Alors queau-delà de la croissance démographique de ses familles nombreuses, ce milieu ramène à la foi de nombreux jeunes, séduits par la sacralité de la liturgie traditionnelle et l’évidence avec laquelle elle manifeste la présence réelle de Dieu. Or c’est cette liturgie que le pape François vient de remettre en cage par son motu proprio Traditionis custodes(LIRE).

Pour les milieux culturels, l’opinion de Roberto de Mattei est particulièrement intéressante. En effet, il fut professeur à l’université européenne de Rome et à l’université de Cassino, où il a été titulaire de la chaire d’histoire moderne. Président de la fondation Lépante, il anime les revues Lepanto et Radici Cristiane, de même que les médias Correspondance européenne et Corrispondenza romana. De 2004 à 2007, puis de 2008 à 2011, il fut le vice-président du Conseil national de la recherche (CNR), avec une délégation pour la section des sciences humaines. Entre 2002 et 2005, il fut également conseiller du gouvernement italien pour les questions internationales1. Ses études portent principalement sur l’histoire européenne du XVIe au XXe siècle, avec une attention particulière à l’histoire des idées politiques et religieuses. Auteur de Le Vicaire du Christ  (Editions Le Drapeau blanc 2016), ce texte d’une grande clarté, prend appui sur des exemples historiques précis ainsi que sur le Magistère de l’Église et les théologiens les plus sûrs. Sous le titre “Traditionis custodes: une guerre au bord de l’abîme(VOIR), cet historien écrit :

[…] Aujourd’hui, les séminaires sont déserts et les paroisses se vident, parfois abandonnées par des prêtres qui annoncent leur mariage et leur retour à la vie civile. Au contraire, les lieux où se célèbre la liturgie traditionnelle, où l’on prêche la foi et la morale de toujours, regorgent de fidèles et sont des pépinières de vocations. La messe traditionnelle est célébrée régulièrement dans 90 pays sur tous les continents et le nombre de fidèles qui y participent grandit d’année en année, alimentant la Fraternité Saint-Pie X ou les instituts Ecclesia Dei nés après 1988. La lutte se déroule au bord de l’abîme du schisme. Le pape François veut y précipiter ses critiques, en les poussant à constituer de facto, sinon en principe, une « véritable Église » opposée à lui ; mais lui-même risque de creuser encore cet abîme s’il s’obstine à opposer l’Église du Concile à celle de la Tradition. Le motu proprio Traditionis custodes est un pas dans cette direction. Comment ne pas remarquer la malice et l’hypocrisie de ceux qui veulent détruire la Tradition en se définissant eux-mêmes comme « gardiens de la Tradition » ? Et comment ne pas voir que cela se produit précisément en un moment où hérésies et erreurs de toute sorte ravagent l’Église ?

En ce sens, le motu proprio Traditionis custodes peut être considéré comme un acte plus grave que l’exhortation Amoris laetitia : comme motu proprio il a des applications canoniques que ne possède pas l’exhortation post-synodale mais, de plus, alors qu’Amoris laetitia semble accorder l’accès à l’Eucharistie à ceux qui n’y ont pas droit, Traditionis custodes prive du bien spirituel de la messe de toujours ceux qui ont un droit inaliénable à ce bien dont ils ont besoin pour persévérer dans la foi. Si la violence est l’usage illégitime de la force, le motu proprio du pape François est un acte objectivement violent parce que tyrannique et abusif.”

Toujours, pour les milieux culturels, l’écrivain et philosophe Michel Onfray, bien qu’athée, voit dans l’Église catholique et ses rites le pouls de notre civilisation. Il explique pourquoi la décision du pape François de restreindre la messe Saint Pie V le consterne.

Pour une vue plus globale des réactions au motu proprio Traditionis custodes, actuellement un bilan non exhaustif (avec de larges extraits) a été établi (en français) par deux sites sous les titres:

– « C’est un texte offensant et violent » : les tradis blessés par le motu proprio du pape François     Site de Famille Chrétienne

– “Réactions à la publication du Motu proprio restreignant l’usage de la messe catholique traditionnelle”  Site de Association de catholiques du Val d’Oise  qui donne de plus larges extraits.

Leurs textes, en format Pdf, sont reproduits ci-dessous.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger

***

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger