La musique classique kabyle ou IḌEBBALEN (Ṭṭbel) : genre musical ancestral avec les tambourins et les ghaïtas:

– Le Groupe (tarbεet) TIZIRI mené par Mr Hatem de la ville de Lbaṛj-Mnayel.

1 – Présentation : Mr Hatem

2- Tiyta tamenzut 3- Tiyta tis-snat

– Le « Ṭṭbel » en général:

1 – Un peu d’histoire: Nous sommes dans la région des Ath Abbas, là où cette musique est née, probablement d’un métissage avec la musique ottomane. Ce sont les Turcs, en effet, qui ont introduit et popularisé en Algérie ce genre musical à partir du XVIe siècle. Les kabyles des Ath Abbas, qui les ont combattus pendant trois siècles en leur interdisant l’entrée de la Qalâa, la capitale de leur petit royaume, ont repris cette tradition à leur compte en y introduisant le bendir pour l’adapter aux rythmes et aux airs locaux. Les troupes d’Idhebalen sont des orchestres de quatre musiciens où l’on retrouve le tbal (la grosse caisse), le bendir et deux ghaïtas (hautbois), l’une grave et l’autre aiguë. En Kabylie, il y a deux grandes écoles d’Idhebalen. Celle des Ath Abbas en basse Kabylie et celle des Igawawen, en haute Kabylie. La différence entre les deux est que la tradition des Ath Abbas semble plus élaborée avec une quinzaine de noubas dont Zendani, Tagmarine, Qbaïli, Zriga, Heddi, Haouzi et autres, alors que celle des Igawawen, aux dires des connaisseurs, ne comporte que le mode léger dit « Rwah, Toughaline ». Voir tour l’article dans El-Watan

2 – Urar (ambiance) di Meqlaε