Qui nous l’a dit ? Le Président de la République en personne a déclaré la guerre le 16 mars 2020 : «Nous sommes en guerre. Pas contre une autre nation, mais contre un ennemi invisible et insaisissable.» Apparemment l’ennemi a été découvert depuis et ce n’est plus le virus, qui alors ? Tout le monde le sait, il s’agit des non-vaccinés et, en Allemagne, le ministre de la santé a averti : chacun sera vacciné, guéri ou mort !
En tout cas au mois de mai dernier, sur la page Facebook de Notre-Dame de Kabylie, j’ai eu raison de m’adresser ainsi au premier des Français, en l’informant que je serai « déserteur », selon la formule de Boris Vian. « Déserteur de confinement » toujours mais, en plus, aujourd’hui je serai aussi déserteur de la vaccination obligatoire…voilà ce qui a changé également !

Monsieur le Président

Je vous fais cette lettre

Que vous lirez peut-être

Si vous avez le temps

Je viens de recevoir

L’ordre militaire

De partir à la guerre

le dix-sept et le soir

Monsieur le Président

Je ne veux pas la faire

Je ne suis pas sur terre

Pour être en confinement

Ce n’est pas pour vous fâcher

Il faut que je vous dise

Ma décision est prise

Je m’en vais déserter

Depuis que je suis né

J’ai vu mourir des pères

J’ai vu partir des frères

Et pleurer des enfants

Grand-mère a tant souffert

Elle est dedans sa tombe

Et se moque des bombes

De ces virus d’hiver

Confiné ou prisonnier

Et sans aller à la messe

Ni pardonné à confesse

Mon âme va trépasser

Aussi ce dimanche matin

J’ouvrirai la porte

De la manière forte

J’irai sur le chemin

Menant à l’Eucharistie

Si sacrée en France

De Bretagne en Provence

Et j’accomplirai ainsi

Ce qu’avait dit saint Pierre

Obéir à Dieu plutôt

Qu’à l’homme fût-il dévot

Voilà le prioritaire

Monsieur le Président !

Transmis par les Apôtres

Communier est un ordre

Car c’est la chair et le sang

Qui est plus que l’or !

Prévenez vos gendarmes

Que les virus alarment

Dieu a vaincu la mort !