Qui est l’acceptant(e) ? L’un ou l’autre ayant accepté le Christ ? Moïse qui a accepté la Loi au mont Sinaï ? Une ou un Kabyle qui sont des « acceptants » par identité ? Qui est l’acceptant(e) ? Et pourquoi son roman va se poursuivre ?

1- L’acceptant(e) est forcément celui ou celle qui a dit « Oui à Dieu« . On dit « oui » pour une alliance avec Lui, tout comme dans le mariage chrétien se disent « oui » les deux époux.

a) Donc tous ceux qui avaient accepté la Loi de Dieu, à partir de Moïse, sont des acceptants de l’ancienne Alliance, scellée avec le sang du premier agneau pascal offert en holocauste en Egypte. Maintenant donc, si vous écoutez ma voix et gardez mon alliance, vous serez mon domaine particulier parmi tous les peuples, car toute la terre m’appartient ; mais vous, vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte.” Voilà ce que tu diras aux fils d’Israël. » Exode 19: 05

b) Mais, avant cette alliance, avec Israël, il y avait eu l’alliance avec Adam représentant le genre humain, qui a été rompue suite au péché. « Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? » Gen 3: 11

c) Ensuit il y eut l’alliance avec Noé, une alliance universelle en quelque sorte, et qui est rompu chaque fois qu’il y a un meurtre : Quant au sang, votre principe de vie, j’en demanderai compte à tout animal et j’en demanderai compte à tout homme ; à chacun, je demanderai compte de la vie de l’homme, son frère .… Si quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé. Car Dieu a fait l’homme à son image.… Dieu dit encore à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous,» Gen 9: 05, 06,10

d) Mais Dieu a encore fait une alliance avec Abraham : Ce jour-là, le Seigneur conclut une alliance avec Abram en ces termes : « À ta descendance je donne le pays que voici, depuis le Torrent d’Égypte jusqu’au Grand Fleuve, l’Euphrate,…» Gen 15: 18 — Dieu la renouvellera avec Abram, qu’il renomme Abraham, en Gen 17: 07 ainsi :  J’établirai mon alliance entre moi et toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération ; ce sera une alliance éternelle ; ainsi je serai ton Dieu et le Dieu de ta descendance après toi. Dieu la renouvellera encore avec Abraham en établissant la circoncision comme signe d »alliance, puis avec sa descendance, 400 ans après, Il la scellera définitivement avec Moïse et Israël :

2- Quel roman et pourquoi va-t-il se poursuivre ? En effet tous ceux avec qui Dieu a fait alliance sont morts. Leur roman ne peut donc pas se poursuivre pour eux. Serait-ce donc un ou une Kabyle ? Mais les Kabyles, les « acceptants par identité », ont-ils quelque chose à avoir avec les fils de l’Ancienne Alliance ? En tant que groupe, peuple ou nation, non ; bien qu’il y en ait de plus en plus qui disent oui à Jésus Christ, à titre individuel, l’acceptant(e) dont nous parlons est autre, et concernerait en conséquence la Nouvelle Alliance, de toute façon. Qui est-il ou qui est-elle donc ?

Puisque tous les partenaires de Dieu, dans l’Ancienne Alliance, sont morts, mis à part leur descendants qui la poursuivent bon an mal an, voyons dans la Nouvelle Alliance s’il en est ou une qui serait susceptible de personnifier celui ou celle qui a dit « oui » à Dieu et n’a pas fini son « roman » (1).

Ne serait-ce pas Marie finalement ? À suivre …

(1) Roman est pris ici dans le sens d’histoire. Une histoire inachevée donc et dont on attend la suite.