Publié en français par le Gatestone Institute d’après l’original en anglais, ce texte traite du silence (apparemment incompréhensible) du Pape sur la persécution des chrétiens. Une récente étude (§ 4.2) a montré que ce silence est la réponse à une exigence [https://oumma.com/al-azhar-demande-au-pape-francois-de-declarer-que-lislam-est-une-religion-de-paix/] de la plus haute autorité religieuse du sunnisme, l’imam Ahmed al-Tayyeb d’Al-Azhar, pour la reprise d’un dialogue qu’il jugeait compromis par Benoît XVI.  La réponse à cette requête a été donnée par le point 253 d’Evangelii Gaudium: « … l’islam authentique et une lecture correcte du Coran s’opposent à toutes les formes de violence ». Le titre anglais du Gatestone Institute est The Pope’s Stubborn Silence on the Persecution of Christians, où “stubborn silence” est traduit, dans la version française de cet article, par “silence obstiné“. Nous avons préféré changer le titre original, en traduisant ici “stubborn silence” par “silence persistant“, “stubborn” ayant les deux sens.

Avec la sortie de la dernière encyclique du pape François, Fratelli Tutti nous ne pouvons que constater combien l’imam d’Al-Azhar est devenu une référence incontournable : il cite 5 fois au moins son cosignataire du document d’Abou Dhabi sur la “Fraternité humaine”, devenu son maître à penser sur l’islam.

Pour en revenir à l’article de Gatestone Institute, en fait, le Pape a plusieurs fois évoqué les persécutions des chrétiens (voir: §4.2), mais en évitant une identification visible des persécuteurs pour respecter l’accord implicite avec l’imam Ahmed al-Tayyeb d’Al-Azhar, scellé par le § 253 d’Evangelii Gaudium. Ainsi, dans ses interventions, le Saint Père parle de “groupes terroristes“, et incite les persécutés au dialogue en “collaborant avec des personnes d’autres religions“. En ajoutant que “Le dialogue interreligieux est d’autant plus nécessaire que la situation est plus difficile […] meilleur antidote à la tentation du fondamentalisme religieux, qui est une menace pour les croyants de toutes les religions“, il exonère l’islam de toute responsabilité (reproche implicite de l’article du Gatestone Institute). Il n’est pas sûr que ce message ait atténué le sentiment de total abandon des persécutés du Moyen Orient. Ceci d’autant plus qu’au terme de son voyage à Lesbos (16-04-2016), le pape François est rentré au Vatican avec trois familles de réfugiés syriens musulmans fuyant la guerre. Dans une première liste, il y avait deux familles chrétiennes mais elles n’avaient pas les papiers en règle (voir aussi). Or, les demandes d’asile des chrétiens syriens, réputés être pro-régime Bachar El Assad, sont systématiquement rejetées par les consulats, et ambassades, du Moyen Orient. Sentiment d’abandon accentué par le niveau effroyable atteint par ces persécutions: https://fr.aleteia.org/2015/02/05/irak-des-enfants-vendus-crucifies-enterres-vivants-par-letat-islamique/

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Télécharger